Comment réagir face à un impayé ?

Comment réagir face à un impayé ?

Impayé Wedding Planner

On se dit toujours que ces choses là n’arrivent qu’aux autres. Pourtant je t’assure, personne ne peut se targuer d’être 100% à l’abris d’un impayé. Cette situation n’est jamais agréable à vivre et génère un profond sentiment d’injustice. Rien n’est plus frustrant que de se donner à fond pour un mariage et de ne pas être rémunérée pour sa prestation. D’autre part, une fois que ça commence, on ne sait jamais combien de temps la situation va durer . Bref, tu l’auras compris, c’est vraiment la galère. Voyons ensemble comment tu peux réagir face à cette situation !

First of all

Bon, la première chose à faire c’est de rester calme et d’essayer de ne pas trop te prendre la tête. Je dis ça parce que, surtout si c’est la première fois que ça t’arrive, une foule de sentiments va t’assaillir. Colère, incompréhension, sentiment de trahison, doute … C’est un peu comme les 5 étapes du deuil. Alors keep calm, essaie de rester positive.

Les raisons de l’impayé

Une fois que tu as remis tes idées en place, il va falloir que tu établisses réellement qu’il s’agit d’un impayé. Et non pas d’un simple oubli de la part de tes clients qui, dans l’euphorie du Jour J ont oublié de faire ton virement par exemple. Si tu n’as toujours pas ton solde, après la date initialement convenue, envoie un petit mail de rappel. Juste histoire d’être sûre que c’est bien de cela qu’il s’agit. Tu peux également les appeler mais je te recommanderais plutôt de faire cette relance par écrit afin d’en conserver une trace qui fasse office de preuve. Parce que oui, on a dit qu’on le prenait cool jusqu’à présent, mais à ce stade, rien ne dit qu’on ne vas pas arriver à une procédure qui nécessitera que tu fournisses des preuves de ta bonne foi.

Si vraiment ils ne paient pas après ta relance, il va falloir identifier la cause de cet impayé avéré.

Les clients ne sont pas satisfaits

Il se peut que tes clients aient décidé de ne pas te payer le solde parce qu’ils ne sont pas satisfaits de ta prestation. Ceci étant, je pense que si c’est le cas, ils n’attendront pas que tu les relances pour te dire leur façon de penser et te lister tous les points qui n’ont pas été satisfaisants à leurs yeux. Des clients mécontents, ça arrive. Mais cela ne justifie pas pour autant qu’ils ne te paient pas. Vous avez signé un contrat, tu as bel et bien effectué ta mission, tu dois être payée, point. D’autant que, si tu as bien mis les bonnes clauses dans ton contrat, tu as précisé que tes obligations étaient surtout des obligations de moyen. À partir du moment où tu as fait tout ce qui était en ton pouvoir pour accomplir ta mission, le paiement est dû.

Les clients sont insolvables

Là, c’est une autre paire de manches. Parce qu’on a beau être la wedding planner, on ne peut jamais être sûre que les mariés ont vraiment les fonds suffisants pour payer le mariage qu’on est en train d’organiser… Tu t’imagines demander un relevé de compte dès le premier RDV pour vérifier l’état de leurs finances ? Non, on fonctionne à la confiance. Et quand au final, il s’avère que les clients ne sont pas solvables, ça se corse un peu. Parce que le fait est que, de manière générale, ils voudraient bien payer mais il ne peuvent pas. On est d’accord, ça, ils auraient du y penser avant d’engager autant de dépenses. Mais à ce stade là, ce genre de raisonnement n’a plus d’important. Le litige est là, il faut le régler.

Que faire pour être payée ?

Pour avoir moi même vécu cette situation il n’y a pas si longtemps, voici la procédure que je t’invite à suivre pour tenter de récupérer ce qui t’est dû.

1) Règlement à l’amiable

Quelle que soit la raison de l’impayé, le dialogue est toujours la première solution à envisager. Discute avec tes clients. Après tout, vous avez collaboré pendant un long moment, je suppose que vous avez développé une certaine complicité. S’ils ont des choses à te reprocher, n’hésite pas à mettre en avant les différentes actions que tu as menées pour réaliser ta mission le mieux possible. Ils ne sont pas contents de la déco  ? N’hésite pas à leur rappeler que tu as réalisé LA déco qu’ils voulaient, LE projet qu’ILS ont validé ! S’ils ont des difficultés financières, propose leur un échéancier sur plusieurs mois afin qu’ils te paient à un rythme moins contraignant. Je sais, c’est pas cool. Mais c’est mieux que rien, non  ?

Impayé - Les Planneuse Blog Wedding Business

2) Mise en demeure

Si le dialogue échoue, il va malheureusement falloir commencer à employer les grands moyens. Envoie leur une mise en demeure de payer. C’est un courrier envoyé en recommandé qui réclame officiellement à tes clients ledit paiement. La mise en demeure est représente la dernière tentative de règlement à l’amiable de la situation. Aussi, tu peux à nouveau proposer un échéancier de paiement. Ceci étant, c’est également une étape incontournable dans la mise en place d’une éventuelle procédure à venir. Aussi, si tes clients te paient suite à la mise en demeure, on s’arrête là. Si le conflit perdure, tu vas devoir passer à l’étape supérieure. La mise en demeure est là pour prouver que tu as fait tout ce qui était en ton pouvoir pour régler la situation de manière “pacifique”.

Attention: une mise en demeure ne se rédige pas à la légère. Pour être recevable, elle doit comporter certains éléments. Pour en savoir plus, je t’invite à consulter cet article: rédiger une mise en demeure.

3) Requête en injonction de payer

Avant de courir voir un avocat pour attaquer tes clients, sache qu’il existe un recours gratuit si jamais tes clients ne donnent pas suite à la mise en demeure. Tu peux déposer une requête en injonction de payer auprès du Tribunal d’Instance. Cela ne te coûtera que le prix du timbre ! La procédure est simple. Tu télécharges un formulaire en ligne que tu remplis avec les informations demandées. Tu devras joindre à ton dossier des pièces justificatives telles que:

  • Le contrats et les devis qui te lient aux clients et qui attestent du montant dû et du “pourquoi” ils te doivent cet argent
  • Les échanges que tu as eus avec les clients pour réclamer ton paiements. Les sms peuvent avoir valeur de preuve mais les mails, c’est encore mieux !
  • La mise en demeure que tu as envoyée
  • Tout autre justificatif pouvant servir ta cause

Une fois ton dossier déposé, il faudra être patiente. Le temps que le magistrat étudie ta requête et qu’il rende son verdict, il peut s’écouler 1 à 2 mois. Et encore, je suppose que cela dépend de la région où tu te situes… Quoi qu’il en soit, le magistrat va étudier le dossier et rendre une décision: soit il estime que la somme réclamée t’est due en totalité, soit partiellement, soit pas du tout. Une fois la décision rendue, tu reçois chez toi un courrier t’en faisant part. Dans le meilleur des cas, tu reçois une injonction de payer. Ce document reconnait la dette de tes clients envers toi et te permets de donner mandat à un huissier pour le recouvrement de ladite dette.

4) Contacter un huissier

Une fois ce précieux papier en ta possession, il te faut contacter un huissier pour qu’il fasse les démarches de recouvrement. Dans un premier temps, il va notifier à tes clients, par lettre remise en main propre, qu’ils te sont redevable de la somme de XXX et qu’ils ont un délais de XXX pour s’acquitter de la dette. Bien souvent, l’entrée de l’huissier dans la bataille permet de régler le problème. Mais si les clients font toujours la sourde oreille, l’huissier dispose d’autres moyens pour recouvrir la dette. Ainsi, cela peut aller jusqu’à la saisie des compte bancaires, des salaires, du patrimoine immobilier, des biens etc…

À savoir que les frais d’huissier sont entièrement à la charge du débiteur, soit, tes clients. SAUF … s’il s’avère qu’ils sont réellement insolvables. En effet, l’enquête de l’huissier peut révéler qu’ils n’ont réellement pas un rond et que donc qu’ils ne pourront pas payer. Ce qui est le pire des cas car à ce moment là, non seulement tu ne récupères pas ton argent mais en plus, c’est à toi de payer l’huissier. OUCH !

Comment prévenir un impayé ?

Bon, et une fois que la situation est réglée, comment faire pour que cela ne se reproduise plus ? Comme je l’ai dit, on n’est jamais à 100% à l’abris d’un impayé mais on peut tout de même essayer de s’en prémunir le plus possible. Et cela se joue dès le début ! Tu peux faire figurer sur tes devis et tes contrats une clause mentionnant qu’en cas de retard de paiement, des pénalités seront appliquées. Cela peut avoir un effet dissuasif. D’ailleurs, je t’encourage vivement à joindre à tes contrats un échéancier de paiements signé par le client de sorte à ce que toutes les parties s’entendent sur la date d’échéance ainsi que sur ce qui constitue un retard de paiement.

Toujours concernant le contrat: informe tes clients qu’en cas de non paiement du solde de ta prestation, tu n’es pas tenue d’être présente le jour j. La perspective de se retrouver plantés au dernier moment devraient également les dissuader de te la faire à l’envers. Alors oui, je sais ce que tu te dis: on n’est pas censé facturer toute la prestation avant qu’elle ne soit effectuée. Rien ne t’oblige à encaisser le solde 15 jours avant. Mais tu peux par exemple, en arrivant sur place le jour j, exiger qu’on te remette ton chèque ou une preuve de virement sous peine de te voir repartir sans effectuer le travail.

Enfin, et là c’est une mesure un peu plus personnelle mais, il faut que tu sois rigoureuse. Envers toi même et envers tes clients. Je sais, on travaille dans la confiance et au fil des mois, une vraie complicité s’est créée avec ce couple. Il n’empêche qu’à la base, votre relation est avant tout commerciale. Tu fais le travail, si tu es payée. Donc, il ne faut pas que tu “culpabilises” de demander ce qui t’est dû sous peine de passer pour une pince. Tu as un contrat, il est fait pour te protéger alors tiens t’y et ne fais aucune entorse sous prétexte que tu les aimes bien. Au moindre pépin, n’hésite pas à gentiment rappeler tes clients à l’ordre en utilisant, s’il le faut, ce fameux contrat qui les engage légalement. Comme on dit, les bons comptes font les bons amis.

Impayé - Les Planneuse Blog Wedding Business

Voilà, je pense avoir fait un tour, non exhaustif, de cette épineuse question. Et toi, tu as déjà eu affaire à un impayé ? Comment as-tu résolu ce problème ? Dis moi tout en commentaire !

PS: si tu veux savoir, j’ai réussi à régler mon problème d’impayé juste après avoir reçu mon injonction de payer. Même si j’étais prête à aller jusqu’à mandater un huissier, je ne tenais pas à prendre le risque de payer moi même les frais. J’ai donc envoyé un mail à mes clients disant que ma procédure au tribunal avait abouti et que je m’apprêtais à mandater un huissier. J’ai été payée dans la semaine qui a suivi…

À bientôt Les Planneuses !

 

 

 

 

 

Cet article a 2 commentaires

  1. Merci pour cet article. Je n’ai pas encore eu le malheur de me trouver face à une telle situation mais mieux vaut savoir comment l’aborder avant qu’elle nous tombe dessus. En lisant l’article, ça m’a donné l’envie de te demander si un prochain article concernant le contrat et ses clauses avait ou serait prochainement proposé ? Cela serait une super base pour soutenir une éventuelle procédure en cas d’impayé, de non satisfaction des clients etc. Il n’existe pas de support en ligne dédié aux wedding planner pour rédiger leurs contrats, seulement des contrats type pour entrepreneurs divers…
    Encore merci !

    1. Salut Lola ! Merci pour ton commentaire ! Oui tu as raison, comme on dit, deux précautions valent mieux qu’une ! Oui j’ai déjà écrit un article sur le contrat et les clauses. Tu peux le lire ici: https://lesplanneuses.fr/clauses-contrat/ 😉

Laisser un commentaire

Dernièrement sur le blog

Rejoins moi sur Instagram

Accède gratuitement à ma bibliothèque privée

Challenges, workbooks , vidéos, conseils et astuces pour les Wedding Planners

 

Partager l’article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

Tu aimeras peut-être

Ce site utilise des cookies pour analyser le trafic et améliorer l'expérience utilisateur. En poursuivant ta navigation, tu acceptes l'utilisation de ces cookies.