Les Planneuses blog wedding planner

5 conseils pour une vie d’entrepreneure épanouie

5 conseils pour une vie d’entrepreneure épanouie

entrepreneur épanouie

En tant qu’entrepreneure, je suis sûre que la réussite de ton entreprise te tient à coeur. Et c’est normal ! Ton entreprise, c’est ta raison de te lever le matin, ton gagne pain, ton rêve, TON projet à toi. Oui mais voilà, cette entreprise ne pourra jamais arriver au top si toi même, tu n’es pas au top. Tu connais le proverbe: qui veut aller loin ménage sa monture. Alors sois gentille et bienveillante envers toi même. Aujourd’hui, je te donne 5 conseils, 5 choses dont tu dois prendre conscience pour mieux y arriver.

Tu n’es pas qu’une entrepreneure

Je vais te dire un scoop: ton entreprise, ce n’est pas ton bébé. Je te l’avoue, cette phrase n’est pas de moi. Mais du jour où je l’ai entendue, ça a changé ma vision de l’entrepreneuriat. Parce que je sais ce que c’est que de démarrer une entreprise et de s’y vouer corps et âme. Et on le dit toutes en le pensant plus ou moins “ma boîte c’est mon bébé”. Mais sache que rien n’est moins vrai et que penser de cette façon te fait faire des choix nocifs. Parce qu’un bébé, un vrai, tu lui donnes tout ce que tu es, tout ce que tu as. S’il pleure la nuit, tu te lèves pour le nourrir. Si un jour tu dois privilégier son bonheur au tien, tu n’hésiteras pas à le faire. Mais ton entreprise, ce n’est pas pareil. Tu n’as pas à TOUT lui donner au détriment de ton équilibre personnel. Tu n’as pas à te tuer la santé ou à sacrifier ton bonheur et ta vie personnelle pour elle. Ton entreprise doit davantage être à ton service que l’inverse. Si tu l’as créée, je suppose que c’était pour tout un tas de raisons et notamment pour être ton propre patron, non ? Alors sois le patron ! C’est toi qui dis quand ça démarre, c’est toi qui dis stop. Non, tu n’es pas qu’une entrepreneure, tu es avant tout une femme qui a une vie alors vis là !

Hakuna Matata !

Ces mots signifient: “apprends à lâcher prise” ! Bien souvent, on se met beaucoup trop la pression pour rien. Et en plus, des fois, pour des choses sur lesquelles on n’a aucune emprise. Tu connais cette prière qu’on appelle la prière de la sérénité ?

“Donne moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux changer, le courage de changer les choses que je peux et la sagesse d’en connaître la différence”.

Eh bien c’est tout à fait ça l’esprit Hakuna Matata. Durant ta vie d’entrepreneure, tu rencontreras des situations auxquelles tu ne pourras rien changer. Le tout n’est pas de te prendre la tête pour ça, mais de faire avec tout simplement. Et tu verras qu’on se sent bien plus en paix avec cet état d’esprit. Ça ne fait pas de toi quelqu’un de désinvolte. Ça veut juste dire que tu ne te prends pas la tête pour des choses qui n’en valent pas la peine.

Par exemple, dernièrement, j’ai eu une panne sur mon site web. Cette panne n’était pas de mon fait, elle venait de chez mon hébergeur. Toujours est-il que mon site était inaccessible pendant près de 24h00. Au début j’ai paniqué pensant que mon site avait été piraté. Mais quand j’ai compris que ça ne venait pas de moi, j’ai lâché l’affaire. Ok, c’était vraiment embêtant. Mais que pouvais-je y faire ? J’ai attendu que la maintenance de l’hébergeur fasse son travail, et tout est rentré dans l’ordre. Il y a deux ans, cette mésaventure m’aurait sans doute empêchée de dormir. Mais à quoi bon ? Ce n’est pas en s’énervant et en stressant que le problème aurait été résolu. Des fois, il suffit de prendre une grande inspiration, de prendre les choses avec philosophie et la solution arrive toute seule.

Arrête d’être trop gentille

Ça, c’est un piège dans lequel il est facile de tomber. Surtout quand on débute. Souvent, on veut tellement bien faire, on veut tellement que nos clients soient satisfaits, qu’on en fait beaucoup (mais BEAUCOUP) plus qu’on ne devrait. Le problème ? C’est que parfois, sans même t’en rendre compte, tu es tellement dans une dynamique de “don de soi” que tu donnes plus que tu ne le voudrais. Parfois même, tu as du mal à sire stop avant d’atteindre ton seuil de tolérance. Et ça, c’est pas cool parce que ça te met dans un mauvais mood. Tu en arrives à avoir le sentiment que les gens sont des ingrats et qu’ils ne voient pas à quel point tu t’es donnée. Tu te sens abusée et tu finis par être dégoutée. C’est dommage d’en arriver là non ?

Mais si tu y réfléchis bien, les fois où tu as tant donné, était ce vraiment nécessaire ? Bien souvent, la réponse est non. En fait, tu aurais pu éviter de te sentir flouée. Mais tu t’es laissée emporter par ta générosité. Mais sache une chose, c’est que bien souvent, tes clients n’attendent pas de toi plus qu’ils ne t’ont demandé, mais s’ils sentent que tu es prête à offrir bien plus pour le même prix, malheureusement, certains n’hésiteront pas à jouer sur cette faiblesse que tu as.

Attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas faire ton métier avec générosité et bienveillance. Je dis juste que tu dois faire attention. Un acte généreux ne te rendra pas heureuse si tu as le sentiment de t’être fait avoir. Le tout est de t’imposer à toi même les bonnes limites pour ne pas donner au delà de ce que tu peux.

Fais la différence entre ce que tu peux faire et ce que tu veux faire

J’ai abordé ce thème dans une de mes dernières newsletters et je tenais également à venir t’en parler ici. Parce que si tu veux une vie d’entrepreneure épanouie, il est crucial que tu fasses la différence entre les deux. Il est très important que tu te poses cette question: qu’est ce que je veux vraiment ? Parce que oui, il y a beaucoup de choses que tu es en capacité de faire. Mais dois tu les faire pour autant ? Moi par exemple, avec mon diplôme de kinésithérapie, je suis apte à exercer et à prendre en charge des patients. Ai-je pour autant l’obligation de le faire, juste parce que j’en ai la capacité ? Et c’est pareil pour tout. Parfois, des opportunités se présentent à toi et si tu n’es pas au clair avec toi même, tu peux finir par t’engager dans une voie qui t’éloigne de tes véritables objectifs. Être entrepreneure c’est savoir saisir des opportunités mais c’est avant tout savoir distinguer les bonnes des mauvaises.

Ne te compare pas aux autres

Enfin, je voulais aborder un autre fléau qui peut te miner ton moral d’entrepreneure: la comparaison. Bien souvent, on a le sentiment qu’entrer dans la vie entrepreneuriale signifie être en concurrence constante avec les autres. Mais tu sais quoi, on n’est pas Apple et Samsung qui se battent comme des chiffonniers à qui inventera le smartphone qui pissera le plus loin ! Non, nous on est de petites entreprises qui avons tout à gagner à nous entraider et à avancer ensemble. Alors arrête de te comparer aux autres et de te mettre la pression. Ta consoeur signe plus de contrats que toi ? Réjouis toi pour elle; c’est tant mieux pour elle. Toi tu vas à ton rythme. La comparaison n’est bénéfique que si elle te pousse à te dépasser, à remettre en question ce qui ne va pas pour que tu t’améliores. Si tu te compares aux autres uniquement pour te rabaisser, ou pire, pour rabaisser les autres, ça ne sert à rien.

Alors, est-ce que j’ai déverrouillé certains de tes bloquages ? J’espère en tout cas que ces conseils te seront utiles et que grâce à ce nouvel état d’esprit tu trouveras désormais l’énergie d’être une entrepeneure accomplie et bien dans ses baskets !

À bientôt les Planneuses !

Si tu as aimé cet article, tu aimeras sans doute également “5 phrases pour trouver et garder la confiance en soi“.

Cet article a 4 commentaires

  1. Je suis tellement d’accord avec toi ! Certains aspects peuvent demander un certain cheminement pour changer d’état d’esprit mais il est crucial de se préserver pour tenir sur la durée 👌😊

    1. Mais c’est ça ! Franchement, ça sert à rien de se mettre à son compte si c’est pour finir avec un burn-out comme tous les salariés 😂

  2. C’est vrai que c’est assez dure le commencement dans l’entrepreneuriat surtout que la c’est déjà la haute saison, je me dis que d’un coté c’est bénéfique car du coup je prépare min terrain pour 2020 mais d’un sens se serait cool d’avoir déjà un contrat mais tout viendra malgré l’attente 🙂

    1. Ne t’en fais pas, on démarre toutes quelque part et la première saison, c’est toujours assez calme. Mais tu peux mettre ce temps à profit pour bien travailler ta stratégie de communication et ton référencement comme ça en septembre, quand les mariés 2020 chercheront leur Wedding Planner, tu seras bien visible 😉

Laisser un commentaire

Dernièrement sur le blog

Rejoins moi sur Instagram

Instagram a renvoyé des données non valides.

Accède gratuitement à ma bibliothèque privée

Challenges, workbooks , vidéos, conseils et astuces pour les Wedding Planners

Partager l’article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

Tu aimeras peut-être

Ce site utilise des cookies pour analyser le trafic et améliorer l'expérience utilisateur. En poursuivant ta navigation, tu acceptes l'utilisation de ces cookies.